« La France se désindustrialise ! (…) Je ne vais pas encore attendre dix ans ! » Louis Le Duff va-il renoncer à l’usine de production qu’il a l’intention d’ouvrir à Liffré en Ille et Vilaine pour répondre à la demande ? Un projet initié en 2017 ! Le permis de construire a été accepté. L’investissement s’élève à 250 millions d’euros et 500 emplois sont à la clé !

Plusieurs associations locales de défense de l’environnement s’y opposent – certaines d’entre elles ont encore manifesté publiquement ce samedi 12 novembre-

2 milliards de chiffres d’affaires, et neuf sites de production

Louis le Duff est le fondateur et le patron de cette formidable réussite bretonne, née à Brest en 1976. Son groupe fait aujourd’hui un chiffre d’affaires annuel de deux milliards d’euros. Il est connu pour sa marque phare, Brioche dorée, mais il a aussi dans son « escarcelle », Pizza Del Arte, le Fournil de Pierre, Kamps, Bridor… Le Groupe Le Duff a neuf usines dans le monde, dont une à Servon-sur-Vilaine, près de Rennes.

Les recours contre ce projet d’usine se sont multipliés. Les adversaires de ce projet redoutent l’artificialisation d’une quinzaine d’hectares et ils militent pour la sauvegarde d’une espèce protégée, le fameux muscardin. – un micromammifère qui hiberne six mois de l’année qui ressemble à une grosse souris et qui est protégé par un arrêté depuis 2007.
 


À l’heure de la relocalisation, et de la relance de l’industrie française – qui doit affronter la crise des marchés de l’énergie- on voit qu’il n’est pas toujours facile d’implanter de nouvelles usines en France. Plusieurs dossiers en attestent : la ferme des 12.000 cochons du Finistère -autorisée par le Préfet-, les méga bassines de Sainte-Soline dans les deux Sèvres. On peut aussi citer – même si le groupe est étranger- les entrepôts d’Amazon à Pont-du-Gard.

Il faut seulement deux à trois ans pour ouvrir une usine dans la plupart des pays, soit trois fois moins de temps qu’en France. – Voir à ce sujet l’article Tribune : « ouvrir une usine, le parcours du combattant ! » de notre ambassadrice Virginie SAKS

« Une industrie qui décroche, c’est un pays qui se déclasse » – Pierre Moscovici

Dans un communiqué de presse, Louis le Duff observe : « Malgré un démarrage du projet en 2017, il n’y aura pas d’ouverture avant 2027 au plus tôt ! Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre 10 ans pour que nos projets industriels aboutissent ! Beaucoup de nos salariés sont là depuis 20 ans ou 30 ans et m’ont aidé à construire cette entreprise, en bénéficiant de la promotion interne et de l’ascenseur social à mes côtés. C’est avec eux, ensemble, qu’on a réussi, car il n’y a de valeur que l’Homme et la Femme. Je rejoins l’avis de l’ancien ministre Pierre Moscovici, qui rappelait récemment « qu’une industrie qui décroche, c’est un pays qui se déclasse ».


Un thème repris aussi par Olivier Lluansi lors du dîner des Forces Françaises de l’Industrie jeudi dernier – Lire son interview-

Récemment Gilles Attaf avait déjà, lui aussi alerté via une tribune très remarquée publiée dans Marianne.

Laurent MoissonGilles ATTAFEmmanuel DELEAUFranck GLASERNicolas Pigasse

#industrie#madeinfrance

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et actualités des Forces Françaises de l'Industrie.

Votre inscription à la newsletter est bien prise en compte