La reconquête industrielle de la France est en marche!

Un Club fondé par des entrepreneurs, pour des entrepreneurs, mais un club ouvert. Ouvert à ceux qui n’ont pas encore osé, ouvert à ceux qui hésitent, ouvert à ceux qui ne feront jamais le pas mais qui veulent aider, soutenir, investir pour réindustrialiser la France.

01

Manifeste

La désindustrialisation de la France s’est faite dans une quasi indifférence pendant près de 40 ans. Alors que les usines fermaient les unes après les autres, écrasées par des taxes, des normes et des règlements de plus en plus sévères, que l’investissement des entreprises stagnait, le courant de pensée dominant n’y voyait pas un signal d’alerte important.
Quand les uns considéraient l’industrie comme une grande machine à broyer la condition humaine, les autres estimaient que l’avenir était dans les services et à peu près tous prenaient les investisseurs familiaux, les actionnaires et les entrepreneurs au mieux comme des vaches à lait, au pire comme l’ennemi à abattre.

Il aura fallu la crise de Gilets Jaunes pour se rendre compte que toutes ces politiques ont été désastreuses. Il aura fallu la crise du Covid 19 et ses pénuries de masques, de gels hydro-alcooliques etc. pour réaliser à quel point notre manque de capacités de production nuit à notre souveraineté nationale. Un pays sans industrie est un pays qui s’éteint.

Heureusement, contre ces courants puissants et dévastateurs, quelques-uns ont décidé de se battre, de résister, d’investir, malgré la sinistrose. Tous n’ont pas réussi, mais certains ont tenu bon. Et depuis quelques années, ils sont rejoints par d’autres et sont de plus en plus nombreux.

Eux ont compris que l’industrie c’est la vie : Elle est le cœur de l’innovation, elle est un employeur qui investit et qui forme, un contribuable qui renforce les finances publiques, un citoyen qui fait battre le cœur de nos territoires car elle a besoin d’espace pour déployer ses outils. Elle est aussi un grand client pour les entreprises de service. Et, parce que la réalité est parfois paradoxale, avoir plus d’usines en France est un bon moyen de lutter contre le réchauffement climatique : produire plus près des centres de consommation, dans notre pays dont les normes écologiques sont parmi les plus exigeantes du monde, c’est l’assurance d’émettre bien moins de CO2 qu’en faisant venir les produits made in Superloin jusque dans nos magasins préférés.

A l’heure où la France vient de reprendre position dans le top 5 des pays les plus attractifs pour l’investissement, où une partie de nos gouvernants redécouvre qu’on a besoin de produire en France, où les consommateurs deviennent plus éthiques et conscients qu’il est utile de consommer Français, à l’heure où les cycles technologiques permettent de retrouver de la compétitivité face à des pays à bas couts, nous pensons qu’il est indispensable de nous engager pour soutenir les efforts de ceux qui y ont toujours cru.

Après le temps de la résistance, nous entrons dans celui de la reconquête. Et la reconquête passe par le rassemblement. C’est parce que certains d’entre nous se sentent parfois seuls, que tous veulent échanger entre pairs, que beaucoup veulent transmettre leur expérience et encourager ceux qui se lancent que nous avons eu l’idée de ce club.

Un Club fondé par des entrepreneurs, pour des entrepreneurs, mais un club ouvert. Ouvert à ceux qui n’ont pas encore osé, ouvert à ceux qui hésitent, ouvert à ceux qui ne feront jamais le pas mais qui veulent aider, soutenir, investir pour réindustrialiser la France.

Parce que nous pensons que de petites actions concrètes valent mieux que de stériles indignations et de veines chasses aux sorcières, nous préférons l’entre-aide aux coups de gueules, le partage de nos réseaux aux complaintes, la mise en commun d’expertises aux défilés et aux banderoles. Nous sommes trop nombreux, en France, à penser qu’il suffit de râler, de dénoncer, pour résoudre un problème. Alors nous invitons nos compatriotes à l’action.

Nous avons la conviction que les politiques, s’ils peuvent améliorer notre cadre de travail, ne pourront pas créer des emplois eux-mêmes. C’est à nous de prendre notre part. Alors faisons-le, tous ensemble.

02

Les fondateurs

Gilles Attaf, Laurent Moisson et Emmanuel Deleau ont dessiné les règles de fonctionnement du Club: un club apolitique, ouvert à tous ceux qui veulent agir plutôt que de se plaindre, donner du temps plutôt que de s’indigner, le tout pour soutenir ceux qui prennent des risques.

Gilles Attaf

Gilles Attaf a travaillé dès son plus jeune âge dans l’atelier de confection de pantalons de son père, « culottier » à Belleville, qu’il a repris à 19 ans afin de perpétuer la tradition familiale de création et de fabrication de pièces artisanales.

En 1995, sur le concept des costumes sur-mesure et sous l’enseigne « Vantage », il lance 2 magasins, dont celui de la rue de Courcelles à Paris, intégré lors de l’opération de la reprise de Smuggler en 2000.

Pendant plus de 15ans, il a spectaculairement développé la visibilité de Smuggler, au travers d’une politique de communication active, régulière et efficace auprès de la clientèle-cible du Groupe, mais aussi des médias et des vecteurs de tendances.

Gilles Attaf dispose d’une expérience et d’un savoir-faire importants en matière de sourcing produit et de communication.

Il a rejoint en tant que consultant la division textile du Groupe Molitor en janvier 2018 pour travailler de façon transverse sur la communication des différentes marques du groupe.

Laurent Moisson

Laurent Moisson est entrepreneur et dirigeant d’entreprise du secteur NTIC depuis 20 ans. Il a participé à la création, la reprise, le retournement ou la vente de plusieurs cabinets de conseils ou SSII et a accompagné de nombreuses entreprises dans la définition de leur transformation digitale. La dernière en date était Business et Decision où il occupait les fonctions de VP et membre du Comité Exécutif pendant deux ans, dans le cadre de la préparation de sa cession à Orange.

Laurent développe, depuis 2015, un écosystème dédié à l’accélération d’entreprises. Son objectif est d’accompagner les modèles d’entreprises traditionnels dans leur adaptation à la nouvelle donne digitale. Cet écosystème est aujourd’hui composé par le studio de design et d’innovation Sphères (wearespheres.com), l’agence de communication par l’art et l’influence Splendens-Factory (splendens-factory.com), et par une offre naissante de développement du leadership bâtie autour du média digital « Les Deviations » (accessible sur Facebook, Instagram et en podcast. http://lesdeviations.fr).

Laurent est également actif dans les cercles d’investissement visant à transformer les PME French Touch en ETI. Il est conférencier, enseignant à Sciences-Po Paris et auteur de plusieurs ouvrages sur la transformation digitale et le leadership.

Dernières publications :

« Napoléon, Hannibal… ce qu’ils auraient fait du digital », Les Belles Lettres, 2017.

« Luxe et Digital », Dunod, co-auteur, ouvrage dirigé par DarkPlanneur, 2017.

Emmanuel Deleau

Après un début de carrière dans la communication, le marketing et les médias, Emmanuel a décidé de s’installer à Barcelone pour une certaine qualité de vie et l’opportunité de représenter le savoir-faire français en y créant la filiale espagnole d’une entreprise française.

Depuis 2011, il entreprend pour son propre compte (investissement, développement de plateformes digitales dans le sport et le commerce en ligne).

En parallèle de cela, il a créé en 2008 La Peña Business Club, un Club privé réservé aux Entrepreneurs. Basé à Barcelone, avec un pied à Paris, Lisbonne, Madrid, Valence et Majorque, La Peña rassemble aujourd’hui une base de données de plus de 1.800 chefs d’entreprises, dont près de 400 membres actifs et qui participent à la cinquantaine d’évènements que le Club organise chaque année.

03

Adhésion

L'admission d'un membre

L’admission de chaque membre sera soumise à une double cooptation et à l’avis du conseil de direction du club.

La cotisation pour les membres

La cotisation annuelle pour les membres est de 416,67 € HT (500 euros TTC).

04

Nos prochains Évènements

  • Soirée des FFI Nantes – Mardi 11 janvier 2022 à 20H00.

    Chers résistants, Nous vous attendons pour le second diner des FFI Nantes. Celui-ci aura lieu la Civelle à Trentemoult, une institution nantaise située sur les bords de Loire.

    11 janvier 2022 à 20 h 00 min - 23 h 00 min
  • Soirée FFI Paris – Mardi 14 décembre 2021 à 19H30.

    Chers Résistants, Nous vous attendons nombreux à notre dernier dinée de l’année à Paris, le mardi 14 décembre 2021 à 19H30. Dépêchez-vous de réserver car nous n’avons que 40 places!

    14 décembre à 19 h 30 min - 21 h 30 min
  • Soirée FFI Provence – Jeudi 9 décembre à 19H30.

    Chers Amis, Nous vous attendons avec un énorme plaisir pour notre second diner du Club FFI Provence, le jeudi 9 Novembre 2021 à 19H30. Nous vous attendons au Best Western

    9 décembre à 19 h 30 min - 22 h 30 min
05

Newsletter

Recevez les actus et la veille
Forces Françaises de l’Industrie
06

Actualités

Gilles Attaf, résistant, FFI, est un entrepreneur made in France

Gilles Attaf, résistant, FFI, est un entrepreneur made in France

Retrouvez l'interview de Gilles Attaf sur Ecoréseau.Fr >>ARTICLE<< Gilles Attaf, ex-dirigeant du dernier costumier français Smuggler repris par l’assureur Molitor en 2018, a toujours été un militant défenseur du fabriqué en France. Le désormais délégué...

Les Forces Françaises de l’Industrie s’associent au média « Les Déviations », spécialiste du changement de vie, pour vous proposer un accompagnement à l’entrepreneuriat made in France.

Si vous vous sentez l’âme d’un entrepreneur mais que vous ne voulez pas vous lancer seuls,

Si vous avez besoin d’entendre les témoignages de ceux qui l’ont fait et leur poser des questions,

Si vous souhaitez rencontrer des experts pour vous aider à boucler votre projet,

Nous co-organisons des conférences, des cours collectifs ou du coaching individuel.

Inscrivez-vous ici pour recevoir les informations et les conditions.