Le Gouvernement vient de créer le Conseil National de la Rénovation (CNR). 🍾

Il assume pleinement faire allusion à l’héroïque Résistance française durant la Seconde Guerre Mondiale. Un peu comme nous avec nos Forces Françaises de l’Industrie !

Gilles ATTAFEmmanuel DELEAU et Laurent Moisson tenaient à souhaiter la bienvenue à cette initiative… Même s’ils n’en ont pas encore bien compris les contours. 😬

Mais comme Laurent Moisson ne se sent jamais aussi à l’aise que pour parler d’un sujet qu’il ne connait pas vraiment, il a tenu à faire cette vidéo qu’il a posté ce martin sur Linkedin – VOIR LA VIDEO

On vous aura prévenus…

« On nous a piqué notre blague ! »

Notre Président vient de créer le CNR. Conseil National de la Refondation. Alors, nous ne rentrerons pas dans la polémique actuelle pour savoir si ce nouveau concept va nuire au fonctionnement des institutions, si c’est un coup de com, ou si, au contraire, cela va nous permettre de retrouver un semblant d’agilité dans nos vieilles institutions.

Non, nous ne nous abaisserons pas à traiter de sujets si légers, car il y a beaucoup plus grave. Mes amis, je vous l’annonce avec toute la solennité qu’exige un tel moment, c’est officiel… on nous a piqué notre blague…

Et oui, quand Gilles Attaf, Emmanuel Deleau et moi avons décidé, il y a trois ans, d’appeler notre mouvement « les Forces Françaises de l’Industrie », on s’était trouvé super malins de faire référence à nos aïeux résistants pour mieux rassembler ceux qui voulaient se battre pour la réindustrialisation de la France, pour la croissance des PME et la revalorisation des secteurs traditionnels de nos territoires.

Donc maintenant, évidemment, on est très ennuyés de voir qu’on vient de récupérer politiquement la récupération dont nous avions fait preuve nous-même…

Nan, en fait, on est ravis !

On est ravis parce que cela montre que notre cause a fait du chemin et que notre initiative a été remarquée. En plus cette initiative va dans un sens qui nous plaît bien : c’est-à-dire de considérer qu’il est possible de s’engager dans la cité, de prendre ses responsabilités de citoyens, sans être nécessairement une émanation de l’État. Bon, le problème c’est que le CNR, est bien parti pour être une émanation de l’Etat, mais comme on est des bons garçons et de bonnes filles aux FFI, et qu’on n’a rien contre les concepts étranges, on va se dire que ça va marcher.

Les Forces Françaises de l’Industrie sont même candidates pour participer au CNR !

Alors je sais bien que plein de gens disent que c’est une annonce electoraliste… mais on ne va tout de même pas se renier : ça fait des années que les FFI fédèrent les énergies entrepreneuriales afin de les flécher vers les défis de notre temps, qu’on discute avec les collectivités locales, les Grands Groupes et les TPE. On s’est déployés dans 14 villes, on s’est cotisé pour financer 15 Entreprises made in France et on est en train de déployer nos accélérateurs de PME traditionnelles dans toutes les régions.

On est même en train de lancer une opération pour aider les secteurs qui doivent être transformés de l’intérieur pour des raisons environnementales ou societales à trouver les talents et les investissements qui leur manquent pour le faire.
L’industrie, le bâtiment, l’alimentation… On peut contribuer à changer le monde par l’entreprise et créer des emplois porteurs de sens dans tous nos territoires.

Du champagne au cocktail de bienvenue…

Alors quand les promoteurs de la Startup Nation prêtent tout à coup l’oreille à ceux qui défendent la PME Nation, on ne va tout de même pas se débiner ! En plus, on nous a dit qu’il y aurait du champagne au cocktail de bienvenue…

Non, Franchement, on va aller voir le CNR, et on va montrer à nos chefs pourquoi une poignée de compatriotes rangés derrière un nom rigolo a réussi à se faire prendre au sérieux en agissant concrètement pour que des PME traditionnelles repeuplent nos merveilleux territoires.

Et si ça vous parle, rejoignez les FFI.

A bientôt.

Laurent Moisson

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et actualités des Forces Françaises de l'Industrie.

Votre inscription à la newsletter est bien prise en compte